broquille


broquille

⇒BROQUILLE, subst. fém.
A.— Région. Morceau de bois. Ils vont peut-être me tourmenter, m'enfoncer des broquilles sous les ongles (A. ARNOUX, Calendrier de Flore, 1946, p. 221).
B.— Argot
1. Minute (cf. L. STOLLÉ, Contes, Barbe-Bleue, 1947, p. 2).
2. Des broquilles. Des bijoux de peu de valeur. Synon. de la pacotille (cf. J. LORRAIN, Le Crime des riches, p. 288 dans RHEIMS 1969). Vol à la broquille. En substituant un bijou de pacotille à celui que l'on dérobe.
3. Expr. Pas une broquille. Rien (cf. broque). Ne pas comprendre broquille. Ne pas comprendre un traître mot (A. ARNOUX, Zulma l'infidèle, 1960, p. 197).
Rem. 1. Sens 1 et 2 attestés dans Lar. 19e, Lar. encyclop., GUÉRIN 1892 et ROB. Suppl. 1970. 2. On rencontre dans notre docum. (arg.) a) Broquillage, subst. masc. Vol à la substitution (cf. L. PAILLET, Voleurs et volés, 1855, p. 44). b) Broquilleur, subst. masc. Escroc de bijoutiers (cf. F. VIDOCQ, Les Voleurs, 1836, p. 219).
ÉTYMOL. ET HIST.
I.— 1821 arg. « boucle d'oreille » deux paires de broquilles (ANSIAUME, Arg. en usage au bagne de Brest, ms. de la main d'un juge de Chartres, bibl. mun. de Rouen, fonds Montbret, 1673-398 f. 6 v°, § 83).
II.— 1. 1835 arg. « minute » ([RASPAIL], Réforme pénitentiaire, Lettres sur les prisons de Paris dans Le Réformateur, 20 sept. 1835, p. 2); 2. 1866 arg. « rien, chose de peu de valeur » (A. DELVAU, Dict. de la lang. verte).
III.— 1946 région. « morceau de bois », supra.
I dér. de broque « arme pointue » forme normanno-picarde de broche (1260, Bans, Tailliar, p. 244 dans GDF.), comme broquette; suff. -ille. III terme région. sans doute dér. d'une forme méridionale de broche (cf. poit. brochille « petite branche » dans LALANNE, franco-prov. broque « branche, baguette » dans PIERREH., brok, broka « petite branche, brindille » dans Pat. Suisse rom.). Il est difficile de déterminer si II se rattache à III (l'évolution sem. serait comparable à celle de broutille) ou à I (en raison de l'appartenance de l'un et l'autre à un même niveau de langue).
BBG. — DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 298. — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 224.

broquille [bʀɔkij] n. f.
ÉTYM. 1835, in Esnault; « boucle d'oreille; petit bijou », 1821; de broque, 2.
Argot. Minute (« à cause de l'instantanéité de l'escamotage des broquilleurs » : voleurs à la broquille [de bijoux], Chautard). || Dix plombes et vingt broquilles.
1 Comme ça, on ne nous fera pas le coup de la bonne foi, en nous mettant devant les yeux une montre qu'on vient d'avancer subrepticement de quelques broquilles.
A. Sarrazin, la Cavale, p. 353.
2 — J'ai un client à déposer à l'Alma… J'y serai dans dix minutes…
Effectivement, douze broquilles plus tard, je vois paraître un grand costaud aux tempes grisonnantes portant un blouson beige à col de laine.
San-Antonio, Des gueules d'enterrement, p. 187.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • broquille — n.f. Minute : Il est trois plombes et vingt broques. / Petite monnaie : Il ne me reste plus que dix balles et des broques, « et des poussières ». / Brocante sans valeur …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • broquille — Bague …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot

  • Francois-Vincent Raspail — François Vincent Raspail Pour les articles homonymes, voir Raspail. François Vincent Raspail Personnage marquant du …   Wikipédia en Français

  • François-Vincent Raspail — Pour les articles homonymes, voir Raspail. François Vincent Raspail Personnage marquant du XIXe siècle, François Vincent Raspail …   Wikipédia en Français

  • François-vincent raspail — Pour les articles homonymes, voir Raspail. François Vincent Raspail Personnage marquant du …   Wikipédia en Français

  • François Vincent Raspail — Pour les articles homonymes, voir Raspail. François Vincent Raspail Personnage marquant du …   Wikipédia en Français

  • MINUTE — Forme initiale et essentielle de l’acte notarié rédigé pour instrumenter un acte juridique dont le notaire a été constitué témoin privilégié et auquel il apporte la sanction de l’autorité qui l’a investi. Malgré son caractère matériel de… …   Encyclopédie Universelle

  • broque — ⇒BROQUE, subst. fém. Argot A. Pièce de monnaie de peu de valeur, liard, centime. Des balles, des ronds ou des broques (HUGO, Les Misérables, t. 2, 1862, p. 230). B. P. ext. 1. Chose sans valeur. De la broque. Des choses sans valeur. Son œil… …   Encyclopédie Universelle